Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 11:36
Votre lettre doit être la plus dynamique, la plus simple, la plus percutante et la plus persuasive possible.
Pour cela, voici les temps que vous utiliserez pour conjuguer vos verbes.

- Le présent de l'indicatif
Le présent sera employé en priorité  pour aborder, entre autres, votre projet / vos motivations (accroche par exemple) et soulever vos points forts.


- L'imparfait / le passé composé de l'indicatif
Il sera préférable au passé composé pour relater des tâches passées.
En effet, l'imparfait indique une habitude alors que le passé composé exprime une action achevée (ce dernier ne sera employé que dans ce sens : "J'ai travaillé 5 ans en qualité de manager").
Par exemple, si vous écrivez "J'ai organisé les réunions de mon responsable.", on pense que vous n'avez été en charge de cette mission qu'occasionnellement. Si vous écrivez à la place "J'organisais les réunions de mon responsable", on comprend que cela faisait partie de vos attributions courantes ; ce qui est plus avantageux.
Ne remplacez pas l'imparfait par le passé simple, trop précieux et trop soutenu pour une lettre adressée à une entreprise.


- Le futur simple de l'indicatif
Même si vous envisagez un futur restant hypothétique, utilisez le futur plutôt que le conditionnel présent. Cela donne une impression d'assurance et de confiance en soi.
Rappel : à la 1ère personne du singulier (je), la terminaison du verbe conjugué ne prend pas de "S" au futur de l'indicatif (contrairement au conditionnel présent).
Si vous avez un doute, vérifiez à l'aide de la 2ème personne du singulier (tu) dont la distinction se fait clairement à l'oral.

Futur
Je serai
Tu seras

Conditionnel
Je serais
Tu serais



Tous les autres temps ne sont pas adaptés.


Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 13:28
"Je veux un CDI !!!"
Voilà la phrase que nous avons souvent entendue en formation d'insertion.

Souhaiter un contrat à durée indéterminée est légitime dans la mesure où il permet une certaine stabilité de l'emploi (je précise bien une certaine stabilité car quelle entreprise est aujourd'hui capable de garantir un emploi pérenne ?).
Il donne un sentiment de sécurité, est indispensable pour l'ouverture de crédits, la location d'un appartement, évite les recherches constantes d'emploi et les démarches administratives.

Mais  le CDI n'est pas forcément le contrat à obtenir d'urgence et avant tout.
Mieux vaut peut-être un poste plus intéressant sur une période restreinte, acquérir une expérience diversifiée, se former en travaillant, reprendre un rythme "en douceur", pouvoir retravailler et ne pas laisser s'installer une longue période d'inactivité etc. si votre situation personnelle le permet.

Les autres types de contrat possèdent également des avantages...
Deux exemples :
Les missions d'intérim permettent d'élargir son horizon professionnel en découvrant plusieurs entreprises, d'apprendre constamment de nouveaux outils ou méthodes de travail.
L'intérim est généralement mieux rémunéré (notamment par la prime de précarité et les congés payés) et vous pouvez gérer vos périodes de travail.
Vous êtes indépendant, compétitif sur le marché du travail et savez au fur et à mesure concrètement quel secteur et quelle entreprise vous plaisent le plus.
De plus, il peut désormais faciliter l'accès à la formation ou tout à fait déboucher sur un emploi stable.

Les contrats de professionnalisation, de qualification ou encore d'apprentissage donnent la possibilité d'obtenir une qualification et/ou un diplôme tout en travaillant et en étant rémunéré. Si vous avez fait vos preuves et qu'une opportunité se présente, vous serez prioritaire face à un emploi au sein de votre entreprise d'accueil.


N'oublions pas que les contrats à durée déterminée vous donnent droit aux allocations chômage si vous avez travaillé au moins 6 mois au cours des 22 mois précédant la fin du contrat de travail donnant lieu à votre admission à une indemnisation chômage.
Si vous souhaitez en revanche quitter un emploi en contrat à durée indéterminée, vous ne serez pas indemnisé, sauf cas particuliers.




Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 13:39






Alice a souhaité travailler son CV de façon chronologique afin de développer pour chaque expérience des tâches diverses indiquant sa polyvalence.

Le principal écueil réside dans l'absence de son expérience entre 1995 et 2000 alors qu'Alice a bénéficié à cette période d'une expérience riche (de 1996 à 1998, elle a été opératrice de saisie et de 1998 à 2000, elle a été secrétaire de livraison).

Par conséquent, nous lui avons soumis d'ajouter ces références dans son CV.

De plus, les expériences n'étaient pas mises au 1er plan.

Alice les a alors exploitées en 1ère rubrique et a fusionné son diplôme et la maîtrise de logiciels dans une rubrique unique intitulée "Diplôme et connaissances".

Pour finir, nous avons demandé à Alice de faire ressortir son accroche, les titres de ses rubriques et de décaler les puces vers la droite.





Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 13:22

Voici le CV de Rose, actuellement employée commerciale recherchant un emploi d'Agent d'accueil.





Principaux points à améliorer :


La forme


* Les couleurs utilisées ne sont pas conformes à celles attendues dans un CV, notamment le rouge.

* Les encadrements des différentes rubriques sont trop larges.

* L'utilisation excessive des puces ne permet pas de faire ressortir les informations nécessaires.

* Il manque des caractères en gras, des espaces. Il y a trop de majuscules.

* On est noyé dans de gros pavés (surtout pour les expériences professionnelles).

* Les sigles doivent être directement remplacés par les noms de diplôme.



Le fond


*Le CV manque parfois de précisions quant aux dates et lieux.

*Rose veut trop en mettre.  Du coup on a le sentiment qu'elle recherche plus un emploi de caissière ou auprès des enfants qu'un emploi d'agent d'accueil.

* Les compétences :

Rose a déjà travaillé dans l'accueil et développé certaines compétences spécifiques (comme des travaux administratifs, la gestion du courrier etc.). Or elle n'en fait pas mention. Elle doit retravailler consciencieusement cette rubrique.

*Les expériences professionnelles :

Rose doit faire le tri. Est-ce bien utile d'indiquer qu'elle a été stagiaire dans des écoles ou animatrice d'une classe de neige ?

* Les formations :

La préparation au concours d'auxiliaire de puériculture la met en porte à faux, non seulement car celle-ci est abandonnée mais en plus parce que le projet d'emploi n'est pas cohérent avec le projet de formation.

Rose a tout intérêt a faire valoir ses connaissances en informatique en les plaçant avant les langues étudiées (qu'elle regroupera sous la forme "Anglais et Allemand : lu, écrit, parlé").



Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 10:02

Etape 1.3. : Sélectionner ses expériences professionnelles


Maintenant que vous avez fait le point sur votre parcours, vous allez devoir sélectionner les éléments caractéristiques par rapport à l'emploi visé et éventuellement par rapport à l'entreprise sélectionnée.


C'est l'étape la plus délicate car c'est affaire de dosage, d'intuition et de bon sens.

Il faut être vigilant à ne pas trop supprimer d'informations et à ne pas en garder trop non plus.


Le CV doit toujours tenir sur 1 page !

C'est aussi l'étape durant laquelle vous allez devoir faire "des deuils" et un travail de synthèse.

Un CV français n'a pas la prétention, contrairement à un CV allemand par exemple, d'être exhaustif mais de mettre en évidence ce qui vous permet d'avoir les qualités requises pour un poste.


Toute expérience peut se révéler intéressante dans la mesure où elle fait émerger des compétences transférables.

Par exemple, une hôtesse de caisse souhaitant devenir hôtesse d'accueil a appris à gérer les conflits, le contact clientèle etc. Les deux métiers ne sont pas déconnectés l'un de l'autre. Ils ont des points en commun.

Si l'hôtesse de caisse n'a aucune expérience en accueil pur et dur, elle a tout intérêt à mentionner son métier actuel en priorité.

En revanche indiquer un stage de 2ème année d'études alors qu'on a déjà 5 ans d'expérience dans son domaine ne fait qu'alourdir son CV inutilement...



N'hésitez pas à consulter les études de cas de ce blog pour une approche plus concrète de cette problématique !


Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 09:49

Une chose importante (surtout lorsque vous "e-candidatez", c'est à dire quand vous envoyez votre CV par Internet), soignez particulièrement la construction de votre CV sur informatique.

Le recruteur ne s'attachera pas seulement à contempler votre CV une fois imprimé mais aura l'opportunité de mesurer votre façon de vous servir d'un logiciel.

Il sera en capacité de voir exactement comment vous procédez avec un traitement de textes.

Donc si vous indiquez que vous maîtrisez word, il s'agit de le prouver par une mise en page parfaite de votre CV à l'écran.

Par exemple, utilisez à bon escient les retraits de paragraphe, les tabulations etc. ; ne mettez pas des espaces inutiles...

C'est d'autant plus essentiel si vous visez un emploi où vous devrez utiliser toutes les fonctionnalités de word (ex : secrétaire) et rédiger des documents conséquents.



Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 10:55



Savoir écouter


Ecoutez bien les questions que l'on vous pose.

Attendez quelques instants pour répondre si nécessaire et prenez le temps de préparer votre réponse en fonction de la demande.

Si la question vous semble confuse, n'hésitez pas à la reformuler telle que vous l'avez comprise et à demander confirmation : "Vous souhaitez savoir pourquoi j'envisage une réorientation professionnelle, c'est bien cela ?".



Savoir observer le comportement non verbal et savoir l'interpréter


Regardez votre ou vos interlocuteurs (pas seulement celui qui vous sourit). Observez son ou leur visage.

Faites attention au ton des questions.

Si un recruteur regarde sa montre ostensiblement, réduisez votre intervention et demandez s'il est nécessaire d'entrer davantage dans les détails.

Soyez attentifs aux changements : regard interrogateur, haussement de sourcils etc. et essayez de vous adapter en conséquence.



Répondre aux questions


Parfois on est tenté de répondre à côté de la question quand celle-ci est gênante.

Or, votre interlocuteur n'est pas dupe.

Evitez de répondre uniquement par oui ou par non.

Construisez des phrases complètes.

Essayez de rebondir sur les questions en fournissant le maximum de détails. Attention toutefois aux digressions qui d'une part embrouillent votre message initial et d'autre part peuvent vous mettre en porte-à-faux.

Si la question est fermée (ex. : "Etes-vous organisé ?"), profitez-en pour donner des exemples relatifs à cette qualité : "Tout à fait. J'ai le sens des priorités. Par exemple dans mon dernier travail, j'avais mis en place un outil de gestion des commandes etc.".



Savoir orienter adroitement l'entretien


Chaque fois qu'une question vous le permet, n'hésitez pas à mettre en valeur votre travail, à utiliser un vocabulaire professionnel ou à révéler vos initiatives.





Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 15:03


Il ne s'agit ni de venir les mains vides à un entretien d'embauche ni d'offrir un bouquet de roses mais d'apporter les pièces relatives à cet entretien, celles justifiant votre parcours et celles utiles à l'établissement d'un contrat de travail spécifique.


Vous préparerez au minimum dans une chemise ou  un porte-vues :

- Votre CV,

- La copie de la lettre de motivation envoyée à l'employeur,

- La copie de l'annonce ANPE ou de la proposition d'emploi,

- La copie de vos diplômes,

- La copie de vos certificats de travail,

- Les éventuelles lettres de recommandations,

- Votre carte de demandeur d'emploi,

- Votre reconnaissance de travailleur handicapé le cas échéant etc.



Vous n'aurez pas forcément à vous en servir.

Au cas où, vous montrerez votre sens de l'organisation et votre sérieux.



Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 13:09
Bientôt le jour J, l'entretien d'embauche !
Vous avez passé la 1ère étape, l'une des plus difficiles : avoir été sélectionné d'après votre CV et votre lettre.
Vous allez pouvoir, de vive voix, détailler vos expériences et vos motivations au cours d'une discussion.
Il ne s'agit pas d'arriver sans vous être préparé de façon adéquate.
Pour cela :


- Reprenez votre CV (vous devez le connaître par coeur) et adaptez votre discours en fonction des exigences de l'entreprise.

- Retravaillez mentalement vos points forts et vos points faibles par rapport à cet emploi précis.

- Imaginez toutes les questions qui risquent de vous être posées et étudiez vos éventuelles réponses.

- Réfléchissez aux diverses objections.

- Maintenez toujours une cohérence et un fil conducteur dans votre parcours.

- Renseignez-vous le plus possible sur l'entreprise.

- Préparez une liste de questions à poser sur l'entreprise, son environnement, le poste, les conditions de travail etc.

- Gagnez de la confiance en vous en prenant soin de votre apparence physique et adoptez une tenue vestimentaire adaptée au poste, au secteur et au style de l'entreprise que vous visez. Mais vous devez rester vous-même, vous sentir à l'aise.

- Repérez l'itinéraire et le temps prévu pour être au rendez-vous. Planifiez au maximum en vous laissant une marge de manoeuvre pour pallier tout imprévu.
Si un événement surgit, téléphonez immédiatement à votre interlocuteur pour prévenir de votre retard.


- Enfin, soyez convaincu que le poste est fait pour vous !




Bonne chance !!!





 
Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 15:55
Rappel :

Sachez déjà qu'il n'y a pas un CV pour une même personne mais des possibilités de CV.
De plus, un CV n'est jamais fini parce qu'il peut varier en fonction de vos candidatures, de votre regard sur votre expérience professionnelle, de vos nouvelles expériences etc.
Quand un CV est retravaillé, l'accompagnant part de là où vous vous étiez arrêté et va le performer à un instant T.



Règles d'or :

- Ciblez votre CV par rapport à l'emploi recherché.

- Référencez votre CV.

- Indiquez systématiquement les tâches effectuées : elles sont "une preuve" de votre compétence.

- Pour les dates, partez de la plus récente à la plus ancienne.



Quelques tuyaux d'ordre général :

- En en-tête, précisez vos permis et si vous possédez un véhicule (surtout à la campagne).
Si vous avez une adresse mail que vous consultez régulièrement, notez-la.

- Commencez par vos expériences professionnelles, excepté si vous êtes un jeune diplômé.

- Si le poste visé est en rapport avec votre expérience ou si vous avez eu de longues périodes sans activités, préférez un CV thématique.

- Si vous avez une expérience très éclectique, préférez un CV chronologique.

- Faites des deuils et allégez votre CV ! Ne mentionnez pas par exemple les expériences très courtes dont aucune compétence n'est transférable à celles requises pour l'emploi convoité.

- Veillez à inscrire toujours dans l'ordre suivant l'intitulé exact de votre formation/fonction, le nom de l'employeur/organisme de formation, la ville du siège social. N'utilisez ni abréviation ni sigle.

- Montrez de la maturité par rapport à votre métier : une secrétaire de Direction mentionnant qu'elle a fait des photocopies ou a envoyé des fax ne se met pas en valeur...

- Evitez la case "Divers".
A la place inscrivez "les petits plus", "informations complémentaires", "activités extraprofessionnelles", "centres d'intérêts" etc.. Essayez de ne pas y mettre des "informations bateaux" (j'aime la lecture, le cinéma...). Montrez votre personnalité. Et si vous aimez vraiment lire, précisez alors le genre de lecture !
N'oubliez pas d'indiquer dedans le bénévolat ou toute activité associative.





Repost 0
Published by La formatrice - dans Techniques de recherches d'emploi

Recherche

Faites passer l'info

Vous trouvez ce blog utile ?
Parlez-en à votre entourage !

Archives