Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 13:24

Le témoignage de Sophie concernant la VAE, titulaire aujourd'hui d'une Licence Professionnelle avec mention.




"J'ai connu le dispositif de la VAE par une affiche à l'ANPE.

Après un bac commercial, j'ai travaillé comme animatrice dans des centres de loisirs et j'ai donc passé le BAFA.
Puis avec l'expérience acquise on m'a proposé d'être Directrice.
Ainsi, j'ai fait la formation BAFD me permettant d'être Directrice en Centre de Loisirs ou en Centre de vacances.

J'ai travaillé pendant près de 8 ans dans l'animation.
Cependant, dans ce domaine il est difficile de trouver un emploi fixe et aussi j'avais un peu l'impression d'en avoir fait le tour.
Ma difficulté pour trouver un autre emploi était le manque de qualifications.

La VAE devait me permettre, grâce à l'expérience acquise, d'accéder à un diplôme plus élevé et de postuler pour d'autres postes.
Je me suis inscrite pour suivre cette "formation" et ai obtenu un rendez vous pour évaluer mon profil. La personne qui m'a reçue avait une formation de psychologue. Je devais parler puis mettre par écrit, mon vécu, mes expériences de vie, professionnelles, mes centres d'intérêts ; tout ceci de manière très précise.
L'écrit à produire devait être très détaillé ; ce qui n'était pas évident car lorsque l'on a l'habitude d'un travail, on fait les choses naturellement sans se poser de questions.
De plus, c'est difficile de parler de ses expériences, de prendre le recul nécessaire. Le dossier s'est constitué petit à petit, au fil des entretiens (environ 6).

A la clôture du dossier, compte tenu de mes expériences, je ne pouvais pas prétendre obtenir un diplôme plus élevé mais j'obtenais une VAE me permettant de m'inscrire pour passer l'entretien en DUT animation ou intégrer une licence."



Tous mes remerciements à Sophie pour nous avoir relaté son expérience.

Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 13:19
Un moyen concret de valider au à l'inverse d'infirmer un projet professionnel consiste à faire un ou plusieurs stages pratiques de quelques jours à 2/3 semaines dans le métier choisi.
L'ANPE peut vous proposer des EMT (Evaluations en Milieu de Travail) dans cette optique. Pensez à en faire la demande auprès d'un conseiller.
Vous pouvez également consulter les formations pour l'insertion, à l'initiative de la région dans laquelle vous habitez (nous reviendrons sur ces formations dans un prochain article).


Le stage en entreprise possède plusieurs avantages pour vous-même comme pour l'entreprise d'accueil.

Pour vous :
- Vous vous rendrez compte de la réalité du terrain (vous êtes en situation de travail avec les tâches caractéristiques liées au métier) et mesurerez si cela vous convient.
- Vous reprendrez un rythme de travail avec une exigence moindre qu'en emploi (vous êtes là surtout pour apprendre et serez évalué).
- Vous aurez l'occasion de vous faire connaître en montrant vos compétences et saisir des opportunités d'emploi au sein de l'entreprise.
- Vous serez encadré par un tuteur qui pourra vous renseigner davantage sur la profession.
- Vous aurez acquis une expérience que vous pourrez ajouter sur votre CV et exploiter en entretien d'embauche.

Pour l'entreprise :
- Elle bénéficie d'une forme de période d'essai (non rémunérée dans la majeure partie des cas mais vous pouvez être rémunéré en qualité de stagiaire de la formation professionnelle). Elle peut tester vos qualités d'adaptation et vos aptitudes professionnelles.
- Elle dispose d'un regard neuf sur son fonctionnement, le vôtre. Une personne externe a très souvent un effet dynamique.


Un stage en entreprise est encadré,
c'est ce qui garantit son efficacité et évite les abus.

Il fait l'objet d'une convention tripartite entre l'entreprise, vous-même et un organisme.



NB : Dans cet article nous n'avons pas traité des stages liés à une action qualifiante ou pré-qualifiante, uniquement des stages d'insertion professionnelle de courte durée.


Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 10:28
Consulter les annonces ANPE lors d'une préparation de projet professionnel est une bonne tactique pour prendre conscience de la réalité d'un métier, de ce qui est proposé sur le marché du travail, notamment en termes de :
- Tâches,
- Diplômes ou formations exigés couramment,
- Expérience demandée,
- Types de contrat majoritairement usités,
- Différentes contraintes (aménagement du temps de travail, déplacements, port de charges etc.),
- Rémunération réelle etc.

De plus, vous pourrez ainsi mesurer les possibilités du bassin d'emploi dans votre région.


Votre projet fait-il partie d'un secteur porteur ?
Avez-vous les bons atouts pour qu'il puisse aboutir ?
Dans la négative, que pouvez-vous mettre en place pour y remédier ?




Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 13:25
La presse a une utilité à plusieurs titres dans un projet d'emploi.
Elle peut vous aider non seulement à définir votre projet professionnel mais également à rechercher un emploi.

Dans les journaux spécialisés, par exemple Rebondir, vous obtiendrez des informations sur les secteurs porteurs, les métiers, vos droits, des reportages spécialisés selon les situations du demandeur d'emploi etc.
Dans les grands quotidiens, ciblez le jour des petites annonces emploi et les domaines relatifs à chaque journal.
On pense moins à la presse régionale ou locale ; ce qui est un tort car elle est permet notamment de collecter des données précieuses sur votre bassin d'emploi par ses articles économiques locaux, sur les entreprises présentes sur votre périmètre de recherches et leur santé, sur les métiers...
Vous aurez vent rapidement d'une implantation d'entreprise, d'une future extension d'une grande surface, génératrice d'emploi etc. et vous pourrez entreprendre des démarches de candidatures  spontanées
"avant la bataille".

1, 2, 3, feuilletez !



Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 15:20
Quand on recherche un travail, on a besoin de rester positif et combatif.
Sans oublier ses échecs (pour en tirer des leçons constructives), on peut essayer de se concentrer sur ses réussites ; ce que l'on mène , a mené ou mènera à bien.

Prenez le temps de réfléchir et répondez à ce questionnaire (qui n'est pas toujours facile. On a souvent plus l'habitude de se dénigrer que de se féliciter !).
Vous mettrez peut-être en évidence certains aspects de votre personnalité et prendrez conscience de votre et de vos valeurs...


1. Ce que je réussis...

- Dans mon aspect extérieur
- En cette saison-ci (            )
- Avec mes amis
- Quand je mets toute l'énergie
- A propos de mon temps libre
- Quand j'ai décidé de m'amuser
- Bien que les autres ne considèrent pas cela comme une réussite
- Même si j'en parle peu autour de moi
- En répondant à ces questions



2.Ce que j'ai réussi...

- Ces 6 derniers mois
- Avant mes 20 ans
- Par rapport à ma vie sociale
- Lors d'une fête
- En public
- A dire un jour
- A changer
- A arrêter



3. Ce que j'aimerais réussir...

- Avec mes proches en vacances
- Avant de prendre un jour ma retraite
- Pour l'environnement
- A propos des nouvelles technologies informatiques
- Pour moi-même
- Pour réaliser un rêve un peu fou
- Dans un projet qui me tient à coeur
- Pour être moi-même
- A réaliser avec la personne que j'aime


Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 11:07

Vous êtes intéressé par un métier et vous souhaitez vous en faire une idée plus précise (accès au métier, conditions de travail, rémunération etc.) ?


Nous vous invitons à consulter :

- le répertoire Officiel des Métiers et des Emplois (ROME) sur le site de l'ANPE
- les fiches métiers de l'ONISEP
- les fiches métiers du CIDJ
- les métiers de France 5 emploi


Sur ces sites, vous aurez la possibilité de découvrir les métiers par secteurs d'activités.



N'hésitez pas à aller directement consulter un conseiller ANPE ou un conseiller d'orientation du CIDJ le plus proche (ils s'occupent également des adultes !).
Au CIDJ, vous trouverez de plus sur place une documentation complémentaire et des informations détaillées sur les formations possibles.


Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 14:02
John Holland, un chercheur américain ayant travaillé sur les intelligences multiples a mis au point une typologie des comportements au travail selon les centre d'intérêts d'un individu : le RIASEC.

Il existerait 6 familles :

- Réaliste
- Investigateur
- Artistique
- Social
- Entrepreneur
- Conventionnel


Chacun de nous a une personnalité avec des degrés plus ou moins importants dans chaque type (les 3 premières familles ayant une influence significative sur la manière d'être ou d'agir personnellement et professionnellement).
A chaque famille correspondent des métiers précis.

Nous vous invitons à consulter les sites suivants pour déterminer GRATUITEMENT, avec précision, votre profil et les métiers qui pourraient vous correspondre :

- Le détail des 6 profils de Holland
- Votre profil RIASEC
- Les professions


Vous pouvez également consulter sur ce thème :
Choisir un métier selon son profil
de J Douënel et Iole Sédès, aux Editions Eyrolle


Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 09:34
Entretien avec une professionnelle
de la Validation des Acquis de l'Expérience




VAE : un sigle actuel mais parfois encore un peu obscure...
Laetitia PETIZON, 37 ans, consultante en reclassement professionnel et valorisation des acquis d'expérience a accepté de répondre à nos questions concernant la VAE.




Titulaire d'un Master 1 en Conseil et en Formation à Paris V René Descartes, Laetitia PETIZON accompagne les individus et les entreprises dans le cadre de reclassement professionnel, de GPEC et toute démarche de développement professionnel, de reconnaissance et de valorisation des acquis de l'expérience.
Contact : lpetizon@neuf.fr



1) En quoi consiste la VAE ?

La VAE consiste à faire reconnaître son expérience professionnelle -salariée, non salariée ou bénévole- en vue d'obtenir tout ou partie d'un diplôme, titre ou certificat. Elle entre dans le cadre de la loi dite de Modernisation sociale de 2002 et s'inscrit aussi dans la formation tout au long de la vie.
Cette démarche vise à faire la preuve de son professionnalisme dans son domaine d'activité, à partir d'un retour sur son propre parcours. Il ne s'agit pas ici d'être formé pour devenir pro comme en formation classique, mais d'affirmer que l'on est pro et d'en faire la preuve !
La démarche est complexe, car elle nécessite de prendre du recul vis à vis de soi-même, de son expérience et d'être critique de ses deux aspects, à la manière d'un pro au regard d'un référentiel précis.
Si la démarche est exigeante, elle est valorisante, voire réparatrice pour l'individu car elle permet de se rendre compte de la richesse de l'expérience en termes de savoir, de savoir-faire et de savoir-être et de d'obtenir une reconnaissance tangible de pairs (diplômes, certificats, titre professionnel).


2) Qui peut prétendre à une VAE ?

Tout individu ayant exercé une activité professionnelle durant 3 ans minimum peut y prétendre. Il faut néanmoins que le diplôme, le titre ou le certificat professionnel visé soit enregistré au Répertoire National des Certifications professionnels (RNCP).
De plus,
Le diplôme visé en VAE doit toujours être en rapport avec le domaine professionnel.
Que l'on soit salarié ou demandeur d'emploi, la prise en charge de l'accompagnement peut-être faite soit par l'OPCA ou le plan de formation de l'entreprise ou les ASSEDIC.
Il est préférable que la démarche soit initiée par le salarié, ou si elle l'est par l'employeur qu'elle soit bien encadrée, car elle est complexe et demande un investissement important. Seule une motivation personnelle forte pourra permettre d'aller au bout d'une telle démarche.


3) Concrètement que peut apporter la VAE à une personne (dans quel but peut-il être intéressant pour elle d'obtenir tout ou partie d'un diplôme) ?
 
Entreprendre une démarche de VAE est différent d'entreprendre une formation, dans la mesure où l'individu qui entreprend cette démarche s'estime être un  professionnel dans son domaine et par conséquent n'a pas besoin de faire une formation pour le devenir. Il va devoir en faire la preuve et ça ne va pas de soi !
La VAE reste une démarche longue, parce qu'expliciter son expérience prend du temps et parce que souvent encore, l'organisation administrative de la démarche (traitement des livrets, dates des jury...) est fixée par les organismes valideurs et organisateurs !
 
En revanche, avec la VAE à la différence d'une formation "classique" aide - dans la mesure où l'accompagnement est organisé sous forme de médiation - l'individu à prendre une posture de recul vis à vis de lui-même, de son expérience et aussi à conscientiser ses propres connaissances et surtout comment il élabore ses connaissances et en fait des actes professionnels. L'individu qui entreprend une démarche de VAE conscientise et développe son autonomie et y gagne forcément en estime et confiance en soi.
 
D'autre part, dès le début de la démarche l'individu sait s'il obtiendra partiellement ou totalement sa validation. Si elle n'est que partielle, il y gagnera d'une part en réalisant une formation plus courte et correspondant à ses propres besoins, et d'autre part, il ne vivra pas la formation de la même manière du fait qu'il aura pris conscience de sa capacité de penser et qu'il fera plus aisément (consciemment) des allers- retours entre la formation (connaissance) et son expérience antérieure.
Enfin, c'est son regard en tant que professionnel qui va s'en trouver changé, tant vis-à-vis de lui-même que de son environnement.


4) Comment procéder pour une VAE ?

D'une manière générale il faut avoir exercé l'activité que l'on veut voir reconnaître un minimum de 3 ans et pouvoir en faire la preuve administrative (bulletins salaires, certificats d'employeur...). 
La VAE se réalise en 3 étapes : Renseigner le livret 1 - Renseigner le livret 2 - Soutenir devant le jury.
Le livret 1 sera rempli dans ce sens, il correspond à la partie administrative qui va permettre d'entreprendre la seconde partie de la démarche. Si le livret 1 est validé par l'autorité compétente (Education nationale, Ministère, ... toute institution délivrant la certification), l'individu pourra commencer la démarche de preuve qui correspond au livret 2.
Cette seconde partie, à savoir renseigner le livret 2 est la plus longue et la plus exigeante ! Il faudra apporter la preuve, au regard du référentiel de certification (remis par l'organisme titulaire de la certification) que l'expérience vécue et mise en œuvre a permis l'acquisition des savoirs, savoir-faire et savoir-être professionnels indispensables à l'obtention de la certification visée. Il s'agit ici, d'expliciter son expérience, c'est-à-dire l'art de nommer les petites choses qui font la différence entre amateurisme et professionnalisme !
Une fois le livret 2 finalisé, il sera déposé à l'institution compétente et validé.
Dans ce dernier cas, la personne sera convoquée devant un jury composé en partie de professionnels, l'esprit étant un dialogue entre professionnels qui permettra de valider tout ou partie de la certification visée.
Si la personne valide partiellement la certification visée elle bénéficie de 5 ans pour valider les parties manquantes (qui lui seront indiquées).
Si la personne valide totalement, elle obtiendra la certification qui a même valeur que n'importe quelle certification  passée dans le cadre de la formation continue ou initiale.
Il est rare que la certification ne soit pas validée du tout, puisque c'est la qualité du renseignement du livret 2 qui donne le ton et l'objectif de cette démarche n'est pas de mettre l'individu en échec !
 
Un accompagnement est souvent nécessaire, quelque soit le niveau de la certification visée. En effet, un interlocuteur formé permettra d'expliciter au plus juste l'expérience à décrire et de viser ainsi la réussite. En aucun cas l'accompagnant ne doit faire pour l'individu, il doit juste permettre à celui-ci de se poser les bonnes questions et l'amener à être aussi pro et précis que possible.

 
NB : 
Les meilleures pistes pour démarrer des recherches lorsque l'on ne connaît rien à la VAE sont :
Les points relais conseil de votre ville, département ou région.
Les organismes certificateurs :
- Universités
- Chambres des métiers et de l'artisanat
- CNASEA
- Directions régionales de l'Agriculture et de la Forêt
- Directions régionales et départementales de la jeunesse et des sports
- le CNAM
- l'AFPA
 
Le portail national de la VAE :  www.vae.gouv.fr


Tous nos remerciements à Laetitia PETIZON


Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel
15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 13:43

Avant de travailler sur un projet professionnel, il est indispensable de lever certains freins prioritaires par rapport à la recherche d'emploi.

En effet, avez-vous déjà résolu vos éventuels problèmes :

- Judiciaires,
- de logement,
- de santé,
- de reconnaissance "travailleur handicapé",
- de mobilité,
- d'organisation,
- de garde d'enfants,
- etc.

Ce sont des questions à vous poser avant votre entrée en emploi.


Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 09:58
La cohérence est un terme dont nous parlerons tout au long de ce blog.

La cohérence est un indicateur :
- de vérité (la personne qui affabule commet des incohérences dans son discours),
- de fiabilité,
- de sérieux,
- de logique.

De plus, la cohérence permet une certaine fluidité propice à la compréhension.

Il est donc important de veiller aux transitions (dans un discours oral ou écrit, dans son CV), aux articulations logiques et de soigner toute mise en forme afin qu'elle soit rigoureuse.


Repost 0
Published by La formatrice - dans Définir un projet professionnel

Recherche

Faites passer l'info

Vous trouvez ce blog utile ?
Parlez-en à votre entourage !

Archives